Skip to content
Mobile menu

Published in: Games

Et si on pouvait changer le cours du temps…

By Sarah GARROFE

Life is strange est un jeu vidéo épisodique sorti entre le 30 juin et le 20 octobre 2015. Développé par le Studio français Dontnod Entertainment et édité par Square Enix, c’est un jeu d’aventure que l’on pourrait rapprocher de Beyond Two Soul ou encore Heavy Rain pour son côté très cinématographique.

Le jeu nous plonge dans l’ambiance particulière de la ville d’Arcadia Bay. Dans celle-ci, on suit Maxine Caulfield, étudiante en photographie qui après plusieurs années passées à Seattle revient à Arcadia Bay, ville de son enfance pour étudier à l’académie Blackwell. Dès les premiers instants de jeu Max découvre qu’elle peut remonter dans le temps en empêchant in extremis le meurtre d’une jeune femme. On découvrira bien vite que la jeune femme n’est autre que Chloé Price, ancienne meilleure amie de Max restée à Arcadia Bay et qu’elle n’a pas revue depuis environ 5 ans. Voilà pour l’entrée en matière tout à fait tranquille du jeu.

Entre les pouvoirs de Max, la disparition inexpliquée de Rachel Amber, les problèmes familiaux de Chloé et toutes les intrigues entrecroisées du jeu, on n’a pas le temps de s’ennuyer pour peu que l’on soit assez curieux pour tenter de découvrir tous les mystères des personnages et lieux croisés sur notre chemin. Chacune de nos actions, de nos interactions ont des conséquences et rendent l’expérience de jeu plus intéressante, plus immersive émotionnellement aussi puisqu‘on se se sent impliqué dans la vie de tous les habitants d’Arcadia Bay.

Il faut également que j’aborde l’ambiance du jeu, si réaliste et parfois si irréelle, tellement douce et tellement triste à certains moments. La musique et les graphismes y sont pour beaucoup : ils nous happent à l’intérieur de l’histoire, nous font ressentir les émotions des personnages en les reflétant avec une extrême justesse, nous font oublier qu’il y a un autre monde au-delà de celui de Max et Chloé.

Enfin, Life is Strange aborde des sujets parfois très sombres et l’espèce de douceur contemplative qui imprègne le récit n’empêche pas des instants plus graves ou glauques. Harcèlement, disparition, suicide, accident mortel et enlèvement sont des thèmes importants du jeu. Mais ne vous inquiétez pas, le tragique et le sérieux de certains passages sont contre balancés par des scènes plus légères où la bonne humeur et l’humour des personnages reprend le dessus.

Pour conclure, je vous conseille vraiment ce jeu, sachant que l’épisode 1 est gratuit (encore une bonne raison de le tester!) et qu’un prequel nommé Life Is Strange: Before the Storm est récemment sorti. Celui-ci se concentre sur Chloé Price avant le retour de Max Caulfield à Arcadia Bay, un bon moyen d’en apprendre encore un peu plus sur les personnages et de retrouver l’atmosphère du jeu.

One comment on “Et si on pouvait changer le cours du temps…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *