Skip to content
Mobile menu

Published in: Non classé

#MeToo

By solennl

Il y a encore un mois Harvey Weinstein était l’un des plus grands et respectés producteurs d’Hollywood. Il est à l’origine de nombreux films cultes tels que « Pulp fiction », « Shakespeare in love » et de la saga « Scream » mais aussi du scandale qui a ébranlé tout Hollywood et fait naître une vague d’indignation dans le monde entier.
C’est un article du New York Times paru le 5 octobre qui met le feu aux poudres. En effet, on y retrouve le témoignage d’Ashley Judd et de Rose Mcgowan qui accusent Harvey Weinstein d’agressions sexuelles. Après ces révélations, les langues se sont déliées et 95 femmes ont à leur tour dénoncé le producteur d’agressions sexuelles et 15 d’entre elles de viols. La plupart de ces femmes sont des actrices, parfois mondialement connues comme Angelina Jolie, Cara Delevingne, Gwyneth Paltrow, Léa Seydoux… Beaucoup ont tardé à le dénoncer par peur de représailles et des conséquences (fin de leur carrière). On peut expliquer l’ampleur du scandale par deux raisons, la première est la liste exorbitante de femmes qui ont été victimes d’Harvey Weinstein mais la deuxième est que dans le monde magique d’Hollywood tout le monde savait mais personne ne disait rien, toutes ces femmes affirment avoir prévenues ses collaborateurs, son entourage et la Weinstein compagnie sans suite. Le producteur nie en bloc toutes ces accusations, il est devenu le paria d’Hollywood, exclu de plusieurs instances cinématographiques et licencié par sa propre entreprise. A la suite de ces accusations, 3 hashtags ont été créés aux USA le #BeBrave, #MyHarveyWeinstein créé par Anne T. Donahu. Enfin, Alyssa Milano a proposé à toutes les femmes victimes d’agressions de témoigner avec le #MeToo, elle a reçu plus de 33000 réponses.

En France, c’est la journaliste Sandra Muller qui, dans la continuité, a imaginé le #BalanceTonPorc, avec plus de 16000 réponses en 3 jours. Il y a aussi eu la création du site balancetonporc.com où l’on peut témoigner anonymement. Sur ce site, plusieurs catégories comme le cercle familial, le milieu religieux ou encore le milieu scolaire (et bien d’autres) sont mises à disposition des internautes. Certains hommes ont quant à eux lancé le #BalanceTaTruie pour dénoncer eux aussi leurs agressions mais cet hashtag a aussi été utilisé par certains pour tourner en dérision le #BalanceTonPorc.
En soutien du mouvement, plus de 100 personnes se sont tout d’abord rassemblées à Paris. Puis le 29 octobre, il y a eu des rassemblements à Marseille, Lille, Lyon et Bordeaux. Ces rassemblements ont eu lieu pour que la parole des victimes ne soit pas seulement entendue sur les réseaux sociaux mais aussi dans la rue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *