Skip to content
Mobile menu

Published in: Politique

Démocratie alternative !

By Emilien NASLIN

Voter devrait être un choix et non une stratégie. Or durant une campagne, en particulier présidentielle, il est courant de voir des votants agirent contre un candidat plutôt que pour celui qui leur correspond. La représentativité et la légitimité du candidat sont alors biaisées. En 2002, pensez-vous vraiment que 80% des votants voulez Chirac ? Ou alors 80% des votants ne voulez pas Le Pen ? Vous êtes vous déjà demandé que, peut-être, notre système n’est pas efficace, voir pas démocratique ? Je vous présente ici une alternative se nommant le scrutin à vote unique transférable ou système de Hare, du nom du créateur. Le système de hare sert surtout pour une élection destinée à élire plusieurs candidats, pour la France, il pourrait s’appliquer pour le choix des députés. Ce système répond à deux objectifs:- permettre un vote choisi, et non stratégique, et qui ne dépend pas des partis; -élire un nombre de représentants plus proportionnellement. Ces deux objectifs sont favorables aux électeurs, néanmoins ils coûteraient beaucoup de sièges aux partis dominants qui laisseraient ainsi plus de place aux plus petits partis. La contrainte la plus dérangeante est lors du dépouillement le rendant plus long.

Pour commencer la circonscription, où seront élus les députés, doit contenir au moins deux sièges à pourvoir. Les votants doivent classer les candidats en plaçant en premier leur candidat préféré, et ainsi de suite pour les n-ième candidats. Le votant classe donc les candidats par ordre de préférence. Ensuite il suffit d’appliquer la formule permettant de calculer le nombre de voix nécessaires pour qu’un candidat soit élu. Voici la formule E [v/(n+1)]+1. v correspond au nombre de votants total et n le nombre de postes à pourvoir. Le résultat est donc le nombre minimum de votes nécessaires pour être élu. Lorsqu’un candidat atteint, au minimum, le nombre requis, il est élu, ensuite on recommence pour le ou les postes suivant.

Imaginons une élection demandant l’élection de 2 candidats parmi 4 (A, B, C, D).

Sur 100 électeurs, le système de classement pourrait donner :

ABCD : 28 voix
ACDB : 14 voix
BCAD : 15 voix
CABD : 17 voix
DBCA : 26 voix
Le calcul du quota donne E(100/2+1) + 1 = 34.

Le calcul des voix sur le premier de liste donne : A = 42 ; B = 15 ; C = 17 ; D = 26

Le candidat A est donc élu avec 8 voix d’avance qui sont réparties sur les seconds choix des 42 électeurs ayant voté pour lui. On obtient alors au second passage :

BCD : (28 / 42) × 8 = 5,3 Donc B a 5,3 voix en plus
CDB : (14 / 42) × 8 = 2,7 Donc C a 2,7 voix en plus
BCD : 15
CBD : 17
DBC : 26
Le calcul des voix sur le premier de liste donne : B = 20,3 ; C = 19,7 ; D = 26

Personne n’atteint le quota. Le candidat ayant le moins de points est éliminé : c’est C. On obtient donc :

BD : 5,3
DB : 2,7
BD : 15
BD : 17
DB : 26
Le calcul des voix donne B = 37,3 et D = 28,7. B est alors élu par transfert de voix.

Si l’on regarde les résultats de départ, on remarque visuellement que A et B ont été le plus choisis alors que C et D ont eu le moins de voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *